Accueil Le quartier L'association Nature Archives Contacts et liens Rubrique à brac Maison de quartier

PÉTITION BUS 2015

Stupéfaction et colère à la rentrée 2015 : La ligne 1 est amputée de ses dernières stations et s'arrête désormais à l'université. Nous voilà coupés de notre zone de vie ( services de santé, banques, commerces etc. ), qui s'étend depuis toujours au nord-ouest du quartier, entre l'Odet et la route de Bénodet. Vous trouverez ici les documents relatifs à ce dossier :

RIRE AVEC LA QUB


1) Le drôle de piéton de la QUB ( Le plan )




2) Sauvé par la QUB ! ( Le clip )
cliquez sur l'image





UN QUARTIER, UNE ZONE DE VIE
Comment le quartier s'insère dans la ville

Un quartier s'insère dans le contexte urbain selon des paramètres objectifs dictés par la géographie. Le Bourdonnel ne fait pas exception à la règle : Situé au sud de Quimper, plutôt excentré, sa zone de vie se situe depuis toujours sur l'axe de la route de Bénodet qui le relie au centre ville, et les déplacements de ses habitants suivent majoritairement ce parcours. Et il faut être clair : Cela ne signifie absolument pas que ces déplacements aient systématiquement pour but le centre-ville. Dans la plupart des cas, il s'agit de se rendre au plus près, là où sont les services essentiels : santé, loisirs, écoles, commerces, banques etc., c'est à dire dans cette zone de vie qui va de Creac'h-Gwenn à Prat-Maria et englobe l'ouest du Frugy.

Mais la situation particulière du Bourdonnel fait que ses habitants ont aussi de nombreux liens avec le bourg d'Ergué-Armel ( MPT, poste, mairie annexe, écoles ). Ces liens sont forts, et les déplacements qu'ils entraînent s'ajoutent à ceux effectués dans la zone de vie principale.
  • Dès le début des années quatre-vingts, la liaison vers le centre-ville a été assurée, d'abord par une station de bus à Toul Sable, puis par une station à l'entrée du lotissement. Plus tard, la ligne s'est poursuivie jusqu'à la maison de retraite de Keradennec.
  • La liaison vers le bourg d'Ergué-Armel, par contre, n'a jamais été assurée de façon continue, malgré la mobilisation des habitants et les nombreuses interventions de l'association de quartier.
Rentrée 2015 :
  • Nous l'avons attendue plus de 30 ans ! Enfin, une ligne régulière, la 9, nous relie au bourg d'Ergué-Armel, ce qui simplifie la vie des usagers de la MPT et des élèves scolarisés au collège Sainte-Thérèse ou à l'école Léon-Blum.
  • Mais dans le même temps, on nous coupe brutalement de notre zone de vie en amputant la ligne 1 de ses dernières stations. Dans la configuration antérieure des lignes, il fallait déjà au minimum dix minutes en marchant bien pour se rendre à l'arrêt de bus depuis le sud du quartier. Désormais, il faut y ajouter 1/4 d'heure au même rythme pour atteindre le terminus " Université ". Et quand on ne marche plus aussi allègrement qu'à 15 ans, de telles distances sont rédhibitoires.
On nous objecte que la ligne 9 remplacerait avantageusement la ligne 1, et que selon les horaires affichés, le temps de trajet vers le centre-ville serait pratiquement le même, à quelques minutes près. ON SE MOQUE DE NOUS ! D'une part l'expérience de ceux qui ont testé la ligne 9 pour se rendre au centre-ville contredit formellement cette affirmation, et d'autre part, le problème principal n'est pas la liaison vers le centre, mais la circulation DANS notre zone de vie : Creac'h Gwenn, Prat-Maria, école Émile Zola, Collège de La Tourelle, IUT, Lycée Sainte-Thérèse ...

Ajoutons que notre quartier vieillit, ce qui le rend de plus en plus dépendant des transports publics, et que la réorganisation " rationnelle " des lignes de bus a délibérément laissé de côté les résidents de la maison de retraite de Keradennec et leurs visiteurs. C'EST UNE HONTE !




CHRONOLOGIE
Du plus récent au plus ancien

24 FÉVRIER 2016 : Autour d'un café accompagné de far et de brioche, nous faisons le point de la situation et élaborons ensemble la suite de notre action.


 Tout le monde est très motivé. Nous nous mettons d'accord sur une stratégie à plusieurs étages :
  • Rencontre avec Madame Nicolas, adjointe chargée d'Ergué-Armel.
  • Rédaction d'un livre noir regroupant des expériences vécues depuis le timide réaménagement de la ligne 9 début novembre. Nous lui adjoindrons plusieurs chapitres concernant des aspects particuliers du problème. En vrac et non exhaustivement :
    • Lignes "illico", causes de tous nos problèmes, mais dont les bus sont quasi-vides la plupart du temps.
    • Cas particulièrement grave de la maison de retraite.
    • Un service public doit-il être rentable ?
    • Le tunnel sous la route de Bénodet / la traversée de la route de Bénodet (insécutité, danger)
    • Depuis que le quartier existe, c'est la première fois que nous assistons à une régression du service de transport.
    • Alors que tout le monde parle d'écologie (COP 21), supprimer des bus c'est obliger les gens à se déplacer en voiture.
  • Envoi de ce livre noir par courrier à tous les conseillers municipaux de Quimper
  • Conférence de presse
  • Action spectaculaire avec invitation de la presse ( Nous avons des idées ... )
1er FÉVRIER 2016 : C'est reparti ! Après plus de trois mois nous sommes en mesure de tirer un bilan objectif du réaménagement de novembre. Nous allons donc nous remettre au travail, renouer les contacts avec les autres quartiers de Quimper concernés et commencer la rédaction d'un LIVRE NOIR recensant le plus grand nombre possible d'expériences personnelles.
Pour préciser notre stratégie, nous invitons les habitants du quartier à une rencontre informelle autour d'une galette le 24 février prochain.
> Voir le tract d'invitation ( format pdf )

DÉCEMBRE 2015
: Les attentats du 13 novembre font apparaître nos problèmes de bus comme bien dérisoires. Mais l'émotion que nous ressentons tous ne doit pas nous paralyser. La vie continue, avec ses petits problèmes quotidiens, et la pire réaction serait la résignation.
Lors de notre rencontre du 29 septembre avec les responsables des transports publics de Quimper, on nous avait annoncé des modifications de la ligne 9 permettant une correspondance avec la ligne 1. Malgré le scepticisme de toutes les personnes présentes, nous avions alors décidé d'attendre avant d'envisager la poursuite de notre action.
Plusieurs semaines se sont écoulées. Les habitants du Bourdonnel ont pu tester le nouvel itinéraire et les nouveaux horaires, et les témoignages que nous recueillons sont unanimes : Insatisfaction, déception, exaspération ... Comme nous nous y attendions, nous allons devoir reprendre ce dossier.

2 NOVEMBRE
: Le nouvel itinéraire et les nouveaux horaires de la ligne 9 entrent en application. Comme nous nous y attendions, ils sont décevants ( le mot est faible ! ) pour les habitants du Bourdonnel, et les résidents de la maison de retraite de Keradennec sont toujours ignorés.



29 SEPTEMBRE
: Nous rencontrons l'adjoint aux transports et des représentants de la QUB. Voici en bref leurs réponses à nos griefs et la solution qu'ils ont décidé de mettre en place à partir du 2 novembre :
  • Pas question de toucher à la ligne 1, car toute la communication de la QUB a été faite sur les liaisons "illico" avec fréquence de 12 minutes. C'est pour parvenir à assurer cette fréquence qu'on a rogné la ligne et ramené le terminus à l'Université. Nous faisons donc les frais d'une prétendue modernisation du réseau et d'une conception dévoyée du service public fondée sur la rentabilité.
  • Fin de non recevoir catégorique, et même assez brutale, pour la desserte de la maison de retraite ! Les vieux ne sont pas d'assez bons clients ...
  • Une fois par heure environ, la ligne 9 assurera la liaison avec le terminus "Université" de la ligne 1 ... Nous voulons bien faire l'expérience, mais sans illusion aucune : Les problèmes liés à la correspondance et la fréquence de passage vraiment très basse annoncent déjà l'échec de cette liaison. Qui, rentrant de la Tourelle, de l'IUT, du supermarché, ou de chez son kiné, voudra prendre le risque d'attendre jusqu'à une heure au terminus "Université" qu'un bus de la ligne 9 l'amène 600 mètres plus loin ? Les plus jeunes continueront à faire la route à pied, les plus âgés renonceront sans doute.

21 SEPTEMBRE : Point-presse à la Maison de Quartier. Les trois journaux ( Ouest-France, Le Télégramme, Côté Quimper ) ont répondu à notre invitation et une dizaine d'habitants du quartier sont venus appuyer la pétition.

18 SEPTEMBRE : Le texte de la pétition est distribué dans toutes les boîtes aux lettres du Bourdonnel. Ceux qui n'ont pas d'accès internet peuvent signer la version papier et la remettre à l'une des adresses indiquées, ou même donner leur accord par téléphone.

17 SEPTEMBRE : Nous adressons une lettre au maire de Quimper, avec copie à Corine Nicolas et André Guénégan, adjoint chargé des transports, en leur annonçant le lancement d'une pétition sur la base de cette lettre.

10 SEPTEMBRE : Avec une petite délégation du quartier, nous rencontrons Corine Nicolas, adjointe au maire chargée d'Ergué-Armel, afin de lui faire part de notre désaccord avec la nouvelle organisation de la ligne 1.

RENTRÉE DE SEPTEMBRE : Consternation, puis colère des habitants du quartier lorsqu'ils constatent que la ligne 1 de la QUB a été amputée de ses dernières stations ( Bourdonnel et Keradennec ) et qu'ils sont désormais coupés de leur zone de vie ( commerces, médecins, pharmacies, services bancaires etc. ) , qui s'étend au sud-ouest de la ville entre l'Odet et la route de Bénodet ... à moins de se rendre au nouveau terminus de la ligne, à pied !






LETTRE-PÉTITION ADRESSÉE AU MAIRE DE QUIMPER




LE BOURDONNEL
ASSOCIATION DE QUARTIER



Quimper, le 17 septembre 2015

Monsieur le Maire,

Les habitants du Bourdonnel et du secteur de Keradennec ont été très désagréablement surpris par le réaménagement des lignes de la QUB à la rentrée de septembre.

Jusqu’à présent le quartier était desservi par la ligne 1, qui le reliait au centre ville. Cette ligne se poursuivait jusque dans la zone de Keradennec, où se trouve une maison de retraite.

Désormais, la ligne 1 s’arrête à l’université, ce qui oblige les habitants du Bourdonnel se rendant au centre ville, à Prat-Maria, à l’école Émile Zola ou au collège de La Tourelle à faire au moins quinze minutes de marche supplémentaires pour se rendre au nouveau terminus. Cette anomalie n’a d’ailleurs pas échappé aux concepteurs du plan de la QUB, puisqu’ils ont représenté cette liaison par une icône de piéton, la seule de tout Quimper, sans toutefois préciser la longueur ni la pénibilité du trajet !

C’est maintenant la ligne 9 qui dessert le Bourdonnel. Mais cette ligne, qui relie le Corniguel à Moulin des Landes, passe par le bourg d’Ergué-Armel et allonge considérablement le temps de trajet vers le centre et les écoles : Pour La Tourelle ou Sainte-Thérèse par exemple, le trajet dure ¾ d’heure ou davantage, deux ou quatre fois par jour ! De plus, les bus de la ligne 9 n’entrent pas dans la zone de Keradennec, comme le faisaient précédemment ceux de la ligne 1, ce qui oblige les résidents de la maison de retraite et leurs visiteurs, souvent âgés eux-mêmes,  à faire 200 mètres à pied s’ils veulent utiliser les transports en commun.

Quant aux habitants du Bourdonnel qui n’ont pas de véhicule et ont l’habitude de faire leurs courses au centre commercial proche, ils doivent maintenant se rendre à pied au terminus de la ligne 1 ( Université ), à 850 mètres de l’ancien arrêt, soit 15 à 30 minutes de marche supplémentaires selon l’âge et la forme physique, et remonter vers le lotissement les bras chargés, qu’il pleuve ou qu’il vente, en empruntant le chemin en pente raide, souvent glissant en hiver, qui passe sous la route de Bénodet.

Nous ne comprenons pas que des économies soient faites dans un service public aussi essentiel que le transport, sans tenir compte des besoins du millier de Quimpérois habitant le secteur. Serait-il si coûteux de laisser la ligne 1 se poursuivre jusqu’à la maison de retraite ? Ces quelques centaines de mètres rognées sur le trajet antérieur représentent très peu pour un bus, mais beaucoup pour nous tous.

Nous espérons, Monsieur le Maire, que vous voudrez bien examiner notre requête et faire corriger cette anomalie, que nous vivons comme une injustice, et vous prions d’agréer l'expression de nos sentiments respectueux.

Le président,

Maurice Laurent.


Cette lettre est proposée à partir d’aujourd’hui aux habitants du secteur Bourdonnel – Keradennec sous forme de pétition, en version papier et en ligne.

Copie à :
Madame Corine Nicolas, adjointe chargée d’Ergué-Armel
Monsieur André Guénégan, adjoint chargé des transports

Plans joints :


Ancien plan ( rentrée 2014 )



Nouveau plan ( rentrée 2015 )






COMPTES-RENDUS DU POINT-PRESSE


( Côté-Quimper, 21 septembre 2015 )
Compte-rendu sur le site du journal





( Le Télégramme, 22 septembre 2015 )






( OUEST-FRANCE, 23 septembre 2015 )





PRESSE : AU BOURDONNEL ET AILLEURS

Cliquez sur une vignette pour lire l'article

OUEST-FRANCE, 23 et 24  septembre 2015

" Les oubliés des nouveaux horaires de bus : (...) Manque de desserte, baisse de la fréquence ... Des milliers de riverains de la ligne 9 ne s'y retrouvent plus. Deux pétitions et une page Facebook circulent."

" La grogne monte. Face au silence de la QUB, les commentaires vont bon train sur notre page Facebook Ouest-France Quimper."



LE TÉLÉGRAMME, 23 septembre 2015

" Collège Max-Jacob, le transport fait grogner  : L"association des parents d'élèves (...) fait le compte des doléances reçues pour des problèmes de transport en commun rencontrés par certains élèves. "



LE TÉLÉGRAMME, 25 septembre 2015
  • " QUB : Mauvaises ondes sur la ligne "
  • " QUB : Des couacs sur le réseau "
  • " Bus. La grogne enfle, la QUB rassure : Les modifications apportées à la rentrée au réseau de la QUB soulèvent pour le moins l'incompréhension, le désarroi, voire la colère. Elles suscitent aussi le mécontentement des salariés du commerce du centre-ville. "

OUEST-FRANCE, 25 septembre 2015

" Bus urbains : les politiques critiquent aussi. (Ils) prennent le relais de certains usagers pour critiquer la nouvelle organisation des transports urbains. "

OUEST FRANCE, 29 septembre 2015

" Transports en commun : Le PS demande un débat


CÔTÉ QUIMPER, 30 septembre - 6 octobre 2015

" Bus : Fritures sur les lignes "

OUEST-FRANCE, 1er octobre 2015


LE TÉLÉGRAMME, 1er octobre 2015


LE TÉLÉGRAMME, 29 janvier 2016